Parution des Actes du colloque de théologie pratique d’avril – Strasbourg, France, 2019

In by KAYROUZ Charbel

Christine Aulenbacher et Benoît Pigé (Éds), Violence dans l’Église, violence par l’Église, violence sous les yeux de l’Église. Perspectives en particulier pour l’Europe et l’Afrique francophone.

Christine Aulenbacher a écrit:

“Bonjour
Un ouvrage à ne pas manquer : la publication des actes du colloque de théologie pratique d”avril 2019.
Merci de transmettre l’information dans vos réseaux. 
Le livre peut-être commandé directement chez Lit Verlag ou en librairie et sur des sites de libraires.
Je joins ci-dessous une présentation sommaire de l”ouvrage.
Bien cordialement,
Christine Aulenbacher.

Présentation sommaire :
Un livre à commander et à recommander !
Violence et Église : deux mots en apparence inconciliable ; si l’Église prêche l’amour de son prochain pour rencontrer Dieu, comment admettre que la violence puisse se loger au cœur de cette institution, comment admettre que des hommes, ordonnés en vue de rendre présent l’amour d’un Dieu qui accepte de mourir sur une croix et de se donner en nourriture, comment admettre que certains de ces hommes prennent au lieu de donner, violent au lieu de soigner, détruisent au lieu de construire ?
Cet ouvrage, qui rassemble les contributions d’universitaires (Philippe Lefebvre, Véronique Margron, Bernard Ugeux, Frédéric Rognon, François Xavier Amherdt, etc) de différents milieux et conditions, européens et africains, s’aventure dans les méandres qui permettent de comprendre que l’on peut désirer Dieu et violenter son prochain, aspirer aux responsabilités ecclésiales et ignorer les plus faibles. L’Église n’est pas au-dessus des hommes, elle est au cœur de l‘humanité. Les prêtres et les religieux ne sont pas déracinés de leur condition humaine, ils sont appelés à être signes d’un Dieu qui, dans la Bible, accepte de se confronter à la violence humaine, au désir de possession, de destruction de l’autre. Repenser l’Église dans ses faiblesses et sa pauvreté c’est lui donner les moyens de retrouver sa place auprès des plus pauvres, de ceux et celles que la société ignore.

Christine AULENBACHER, Maître de Conférences – Habilitée à diriger les recherches, enseigne la théologie pratique et la pédagogie à l’Université de Strasbourg. Elle est responsable de la recherche en théologie pratique (UR4377).

Benoît PIGÉ, Professeur des Universités en sciences de gestion, enseigne à l’Université de Franche-Comté. Ses recherches portent sur la gouvernance des organisations dans des contextes territorialisés où émergent des conflits entre des normes diverses.”